1e site de réseau et d'emploi spécialisé dans le VRD-TP
Ensemble, traçons votre route ...!

SAVEZ VOUS QUEL EST VOTRE BUDGET ANNUEL DE RECRUTEMENT ?

FAITES LE CALCUL ET APPELEZ NOUS !
Quel que soit votre résultat, VRDANDCO est votre solution de recrutement vers le rond point de l’économie.

Métiers qui RECRUTENT

Le pilote de tunnelier et le loco-tractoriste. Le pilote de tunnelier est recruté au niveau BTS, sa formation est assurée par l’entreprise, puisque chaque tunnelier est construit sur mesure pour un chantier. Salaire supérieur à 2 000 € brut. Il peut ensuite évoluer vers d’autres postes dans le milieu souterrain, comme celui de loco-tractoriste qui conduit des trains spécifiques assurant le transport de matériel et de personnels dans les tunnels. Le pilote de tunnelier et le loco-tractoriste.

Le pilote de tunnelier est recruté au niveau BTS, sa formation est assurée par l’entreprise, puisque chaque tunnelier est construit sur mesure pour un chantier. Salaire supérieur à 2 000 € brut. Il peut ensuite évoluer vers d’autres postes dans le milieu souterrain, comme celui de loco-tractoriste qui conduit des trains spécifiques assurant le transport de matériel et de personnels dans les tunnels.

Salaire : environ 1500 € brut.

Le mineur.

Il est recherché pour sa capacité à évaluer comment le terrain va réagir à la pose de béton. Depuis quelques années, une pénurie de main-d’œuvre qualifiée pousse les professionnels du secteur à reprendre la main sur la formation. Ainsi, travaux publics recrute actuellement dix personnes qu’il forme pendant un an. Dix salariés ont déjà été intégrés en CDI suite à une première session, il y a deux ans. Le mineur boutefeu (qui emploie des explosifs) touche entre 1300 € brut en début de carrière et 2 300 € avec dix ans d’expérience.

L’ingénieur méthodes.

Il organise le chantier en fonction de ses spécificités. Dans le milieu souterrain, les contraintes sont nombreuses : travaux de nuit, planification à respecter… Il doit prévoir le déroulement des opérations et indiquer les méthodes utilisées. Son salaire varie entre 28000 et 40000 € brut annuels pour un débutant.

Le topographe-géomètre.

Grâce à ses relevés au laser, il guide les équipes pour qu’elles creusent en suivant la bonne direction. Pour les travaux réalisés grâce au tunnelier, il produit les feuilles de calcul pour la pause des anneaux qui soutiennent la paroi. de départ entre 1 500 et 2 000 € brut (niveau BTS) et de 2 200 à 3 100 € (ingénieur). 

Salaire : environ 1500 € brut.

 

 

 

 

 

Salaire : environ 1500 € brut.

 

 

 

 

 

 

 

Le mineur. Il est recherché pour sa capacité à évaluer comment le terrain va réagir à la pose de béton. Depuis quelques années, une pénurie de main-d’œuvre qualifiée pousse les professionnels du secteur à reprendre la main sur la formation. Ainsi, travaux publics recrute actuellement dix personnes qu’il forme pendant un an. Dix salariés ont déjà été intégrés en CDI suite à une première session, il y a deux ans. Le mineur boutefeu (qui emploie des explosifs) touche entre 1300 € brut en début de carrière et 2 300 € avec dix ans d’expérience.

L’ingénieur méthodes. Il organise le chantier en fonction de ses spécificités. Dans le milieu souterrain, les contraintes sont nombreuses : travaux de nuit, planification à respecter… Il doit prévoir le déroulement des opérations et indiquer les méthodes utilisées. Son salaire varie entre 28000 et 40000 € brut annuels pour un débutant.

Le topographe-géomètre. Grâce à ses relevés au laser, il guide les équipes pour qu’elles creusent en suivant la bonne direction. Pour les travaux réalisés grâce au tunnelier, il produit les feuilles de calcul pour la pause des anneaux qui soutiennent la paroi. de départ entre 1 500 et 2 000 € brut (niveau BTS) et de 2 200 à 3 100 € (ingénieur). 

 

 

 

Le pilote de tunnelier et le loco-tractoriste. Le pilote de tunnelier est recruté au niveau BTS, sa formation est assurée par l’entreprise, puisque chaque tunnelier est construit sur mesure pour un chantier. Salaire supérieur à 2 000 € brut. Il peut ensuite évoluer vers d’autres postes dans le milieu souterrain, comme celui de loco-tractoriste qui conduit des trains spécifiques assurant le transport de matériel et de personnels dans les tunnels.

 

 

 

 

Le pilote de tunnelier et le loco-tractoriste. Le pilote de tunnelier est recruté au niveau BTS, sa formation est assurée par l’entreprise, puisque chaque tunnelier est construit sur mesure pour un chantier. Salaire supérieur à 2 000 € brut. Il peut ensuite évoluer vers d’autres postes dans le milieu souterrain, comme celui de loco-tractoriste qui conduit des trains spécifiques assurant le transport de matériel et de personnels dans les tunnels.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mineur. Il est recherché pour sa capacité à évaluer comment le terrain va réagir à la pose de béton. Depuis quelques années, une pénurie de main-d’œuvre qualifiée pousse les professionnels du secteur à reprendre la main sur la formation. Ainsi, travaux publics recrute actuellement dix personnes qu’il forme pendant un an. Dix salariés ont déjà été intégrés en CDI suite à une première session, il y a deux ans. Le mineur boutefeu (qui emploie des explosifs) touche entre 1300 € brut en début de carrière et 2 300 € avec dix ans d’expérience.

L’ingénieur méthodes. Il organise le chantier en fonction de ses spécificités. Dans le milieu souterrain, les contraintes sont nombreuses : travaux de nuit, planification à respecter… Il doit prévoir le déroulement des opérations et indiquer les méthodes utilisées. Son salaire varie entre 28000 et 40000 € brut annuels pour un débutant.

Le topographe-géomètre. Grâce à ses relevés au laser, il guide les équipes pour qu’elles creusent en suivant la bonne direction. Pour les travaux réalisés grâce au tunnelier, il produit les feuilles de calcul pour la pause des anneaux qui soutiennent la paroi. de départ entre 1 500 et 2 000 € brut (niveau BTS) et de 2 200 à 3 100 € (ingénieur).